Jouer à la mariée le temps d’une journée

Il y’a quelques mois, Salomé me demande au hasard si je suis disponible le 22 mai pour une journée shooting photo, comme modèle, pour sa nouvelle collection de robes de mariée qu’elle crée. J’étais libre et j’ai trouvé l’idée amusante.

Pourquoi pas moi? et puis je saurais ce que ça fait d’enfiler des robes uniques, qui vont faire le bonheur sûrement un jour d’une future « Madame », et surtout de me voir moi même en mariée!

Avec mon allure d’adolescente, j’allais d’un coup prendre un coup de Féminité..

Je dois la rejoindre à Auxerre (89) et nous irons ensemble au lieu du shooting. Elle a loué une chambre dans un lieu magnifique, à l’Abbaye de Reigny non loin de là, et nous y retrouvons la photographe et Stéphanie l’autre modèle sous des trombes d’eau!

Nous demandons notre chambre pour nous installer et nous préparer, et là le maitre des lieux nous raconte que c’est la chambre que COCO Chanel prenait pour ses week-ends de chasse avec son amant (il y’a même une porte condamnée qui leur servait à se retrouver dans la nuit à l’époque). La décoration est raffinée et féminine, on est complètement dans les années 30.

Je n’ai pas pour habitude de poser pour un photographe et j’appréhende, mais elle me rassure et m’affirme qu’elles me guideront.

On se maquille, nous coiffons, et Salomé nous prépare les premières des 9 tenues que l’on doit shooter. Ses robes sont tellement délicates et soignées que je les enfile avec des pincettes.

Stéphanie avait, elle, l’habitude de poser et de jouer le jeu face à l’objectif et parait être dans son élément.

J’en essaierais 4 et elle 5, et le temps file à toute vitesse, rythmé des coiffures, habillages et retouches finales.

Nous finissons dans les temps, satisfaites mais fatiguées. Sabrina travaillera les clichés avant de nous les envoyer; je gagne une nouvelle expérience originale et des photos qui feront plaisir à ma mère!

https://www.facebook.com/SalomeGautard

http://www.salomegautard.com/

Crédits photos: Christine Faverger

« … Elle se forme aux différentes techniques de couture et elle maîtrise désormais la coupe à plat, le moulage, et l’assemblage haut-de-gamme.Ses créations sont souvent empruntes d’un esprit Nature, Bohème et Romantique, mais sa source première d’inspiration est la Femme, celle pour qui elle crée ses Robes d’un Jour. Jouant avec les différentes matières, les coupes féminines et valorisantes, on apprécie dans les créations de Salomé Gautard le sens du détail et la délicatesse qui s’en dégage.Créations à découvrir… »

https://www.facebook.com/pages/Sabrina-DUPUY-Photographe/280164641074

http://www.sabrinadupuy.com/

 » Avant tout passionnée par l’image et tout ce que l’on peut véhiculer et partager par la photographie.
Originaire du Bordelais, depuis toute petite j’aime passer des heures à fouiller dans les tiroirs pour découvrir des trésors et,  bien sûr, pleins de photos qui racontent des histoires.
Depuis toutes ces années, une seule chose reste en moi immuable : garder mon regard d’enfant afin de retranscrire au mieux ce que je perçois.
En 2009, je me lance coeur et âme dans ma passion au quotidien et aujourd’hui, elle ne cesse de grandir grâce aux rencontres, aux échanges et diverses expériences.

Le mariage de Junko et Patrick.

En février, une copine parle de moi à son cousin qui prépare son mariage en juin. Elle le persuade de me prendre pour la décoration, et lui et moi entrons rapidement en contact.

Patrick et Junko vivent au Japon, ce sera donc par mail que nous évaluerons sa demande. Je suis très enthousiaste car c’est le premier mariage où j’aurais en charge le fleurissement de A à Z , et au fur et à mesure des échanges, du boulot m’attend! A raison de mails hebdomadaires, nous décidons point par point à quoi ressemblera le mariage dont ils rêvent, et nous sympathisons doucement.

Le mariage aura lieu dans les environs de Bordeaux, où a grandi Patrick, plus précisément à Taussat, où une magnifique villa en bord de mer a été louée pour l’occasion.

Après un périple de 5 semaines en Inde en Mars, je m’organise pour ce grand jour et profite de mon passage sur Bordeaux pour rendre visite à une amie 2 jours (Caro, https://farandoll.wordpress.com/2012/01/31/mariage-caro-et-julien/) avant de retrouver Patrick le jeudi matin, et acheter les fleurs ensemble au MIN de Bordeaux. C’est la première fois qu’il va dans les coulisses du monde de l’art floral et s’amuse à le découvrir, on fait nos emplettes et au paiement on arrive à moins cher que prévu, on est ravis! On sort de Bordeaux malgré les bouchons et on arrive à l’hôtel qui ne peut nous délivrer nos chambres car pas préparées. On se retrouve coincés avec les fleurs dans la voiture; Aurélien, le manager de la villa ne peut nous recevoir que vers 14h.. Nous n’avons pas d’autre option que d’aller se balader! Je découvre un cadre superbe et calme, on restera à papoter et manger sur la plage jusqu’à ce qu’on rejoigne Aurélien. J’avais hâte de commencer car j’avais déjà perdu quelques heures sur mon timing prévu! Je m’installe rapidement dans le sous sol avec les 2 employés de la maison, et c’est parti pour un séjour dans les coulisses d’un bel évènement..

Je commence par préparer mes fleurs et blocs de mousses pour les centres de table, et vers 18h30 on me dit que tout le monde s’en va et qu’il faut que j’y aille aussi! Je me dis qu’il est trop tôt pour m’arrêter maintenant, mais je n’ai pas le choix et me persuade que c’est mieux comme ça: une bonne nuit de repos m’aidera à être plus efficace tôt le lendemain..!

le vendredi c’est l’arrivée des proches à la villa et mariage civil. J’arrive à 9h et me mets de suite au travail, les 22centres de tables sont finis pour midi, et j’enchaine avec les 10 compos de chaises pour l’allée de cérémonie. C’est à ce moment que les mariés, leurs familles et d’autres proches arrivent les uns après les autres, après le mariage civil, commençant à s’agiter autour de nous(avec les 2 autres employés qui me font une agréable compagnie).
Pendant que les témoins répètent une chorégraphie et que la tente du diner se monte, je fini par le bouquet de mariée et ceux des 3 demoiselles d’honneur à peu près au moment du cocktail! Ayant bien fait connaissance avec Patrick, il vient m’arracher à mon labeur pour me faire profiter du pot de bienvenue, et je me laisse tenter. Au programme: fruits de mers, foie gras et carpaccio de magret de canard fumé(délicieux!), accompagnés d’un mojito qui me persuade à relâcher la pression, si bien que je range mon atelier improvisé pour aller manger un bout chez le stagiaire, quand tout le monde repart pour le restaurant. Mickael de New York, avec qui j’essaie de parler, vu notre niveau chacun en langue étrangère! Je pars me coucher à l’hôtel que m’a réservé Patrick, à 5 minutes à pied et heureusement car bien fatiguée, et c’est pas fini..

le samedi est le grand jour avec l’accueil des 90 invités, cérémonie laïque dans le jardin de la villa, suivie d’un cocktail près de la piscine; du diner sous tente..etc. J’arrive à 10h, prends un petit déjeuner tout en montant l’arche de cérémonie; le pain au chocolat dans une main, le cruciforme dans l’autre! Travailler à mon rythme et à ma façon est la meilleure manière de solliciter toutes mes capacités, luxe que j’ai décidé de gagner en montant mon activité indépendante…

Je me retrouve au centre d’une ruche de convives, de livreurs qui ne « savent pas où mettre ça? » et je fignole les derniers détails quand la cérémonie commence…
Il ne me reste plus qu’à installer les centres de tables sur les tables dans la tente, après être allée me changer à l’hôtel.

Je reviens pomponnée(car je participe à la fête), prête à installer tout ça pendant le cocktail autour de la piscine, ça me prend encore un peu de temps mais grâce à l’aide de quelques invités je FINIS et peux enfin profiter de la soirée!

Les mariés sont ravis de leur cérémonie, le cadre est magnifique, et tout le monde s’amuse: un photobooth, des jeux, sont organisés pendant que les vidéastes font des interviews des convives. L’ambiance est là et le mélange des cultures rend l’atmosphère très enrichissante. Nous passons à table et ouvrons le diner par un verre de saké  pour porter le toast aux mariés. Le repas est délicieux et ponctué de discours ou animations tous plus émouvants les uns que les autres..

Pour le dessert, l’orage éclate au dessus de la tente et tout le monde se dirige vers la villa sous des trombes d’eau, pour la première danse des amoureux. Jje note que la plupart embarquent les centres de tables, je suis ravie que mes créations profitent aux convives! Champagne et pièce montée se dégustent sur la terrasse pendant qu’on se trémousse sur des airs bien connus,  jusqu’à ce que la fatigue me rappelle et que je m’esquive..

Je reviens vers 10h le lendemain pour tout nettoyer, et prendre le petit dej’ une fois tout rangé avec les mariés et leurs proches.. Je passe ma dernière heure dans la cuisine pour profiter d’Aïcha et Mickael, les employés, avant de partir; la mère de Patrick m’offre une étole magnifique pour me « remercier »;  je sens mon enthousiasme d’avoir été si bien entourée, se remplacer par une particulière nostalgie à les quitter! Un ami de Pat me raccompagne à l’aéroport et malgré de si belles rencontres, j’ai hâte de retrouver mon chez moi..