Le mariage de Junko et Patrick.

En février, une copine parle de moi à son cousin qui prépare son mariage en juin. Elle le persuade de me prendre pour la décoration, et lui et moi entrons rapidement en contact.

Patrick et Junko vivent au Japon, ce sera donc par mail que nous évaluerons sa demande. Je suis très enthousiaste car c’est le premier mariage où j’aurais en charge le fleurissement de A à Z , et au fur et à mesure des échanges, du boulot m’attend! A raison de mails hebdomadaires, nous décidons point par point à quoi ressemblera le mariage dont ils rêvent, et nous sympathisons doucement.

Le mariage aura lieu dans les environs de Bordeaux, où a grandi Patrick, plus précisément à Taussat, où une magnifique villa en bord de mer a été louée pour l’occasion.

Après un périple de 5 semaines en Inde en Mars, je m’organise pour ce grand jour et profite de mon passage sur Bordeaux pour rendre visite à une amie 2 jours (Caro, https://farandoll.wordpress.com/2012/01/31/mariage-caro-et-julien/) avant de retrouver Patrick le jeudi matin, et acheter les fleurs ensemble au MIN de Bordeaux. C’est la première fois qu’il va dans les coulisses du monde de l’art floral et s’amuse à le découvrir, on fait nos emplettes et au paiement on arrive à moins cher que prévu, on est ravis! On sort de Bordeaux malgré les bouchons et on arrive à l’hôtel qui ne peut nous délivrer nos chambres car pas préparées. On se retrouve coincés avec les fleurs dans la voiture; Aurélien, le manager de la villa ne peut nous recevoir que vers 14h.. Nous n’avons pas d’autre option que d’aller se balader! Je découvre un cadre superbe et calme, on restera à papoter et manger sur la plage jusqu’à ce qu’on rejoigne Aurélien. J’avais hâte de commencer car j’avais déjà perdu quelques heures sur mon timing prévu! Je m’installe rapidement dans le sous sol avec les 2 employés de la maison, et c’est parti pour un séjour dans les coulisses d’un bel évènement..

Je commence par préparer mes fleurs et blocs de mousses pour les centres de table, et vers 18h30 on me dit que tout le monde s’en va et qu’il faut que j’y aille aussi! Je me dis qu’il est trop tôt pour m’arrêter maintenant, mais je n’ai pas le choix et me persuade que c’est mieux comme ça: une bonne nuit de repos m’aidera à être plus efficace tôt le lendemain..!

le vendredi c’est l’arrivée des proches à la villa et mariage civil. J’arrive à 9h et me mets de suite au travail, les 22centres de tables sont finis pour midi, et j’enchaine avec les 10 compos de chaises pour l’allée de cérémonie. C’est à ce moment que les mariés, leurs familles et d’autres proches arrivent les uns après les autres, après le mariage civil, commençant à s’agiter autour de nous(avec les 2 autres employés qui me font une agréable compagnie).
Pendant que les témoins répètent une chorégraphie et que la tente du diner se monte, je fini par le bouquet de mariée et ceux des 3 demoiselles d’honneur à peu près au moment du cocktail! Ayant bien fait connaissance avec Patrick, il vient m’arracher à mon labeur pour me faire profiter du pot de bienvenue, et je me laisse tenter. Au programme: fruits de mers, foie gras et carpaccio de magret de canard fumé(délicieux!), accompagnés d’un mojito qui me persuade à relâcher la pression, si bien que je range mon atelier improvisé pour aller manger un bout chez le stagiaire, quand tout le monde repart pour le restaurant. Mickael de New York, avec qui j’essaie de parler, vu notre niveau chacun en langue étrangère! Je pars me coucher à l’hôtel que m’a réservé Patrick, à 5 minutes à pied et heureusement car bien fatiguée, et c’est pas fini..

le samedi est le grand jour avec l’accueil des 90 invités, cérémonie laïque dans le jardin de la villa, suivie d’un cocktail près de la piscine; du diner sous tente..etc. J’arrive à 10h, prends un petit déjeuner tout en montant l’arche de cérémonie; le pain au chocolat dans une main, le cruciforme dans l’autre! Travailler à mon rythme et à ma façon est la meilleure manière de solliciter toutes mes capacités, luxe que j’ai décidé de gagner en montant mon activité indépendante…

Je me retrouve au centre d’une ruche de convives, de livreurs qui ne « savent pas où mettre ça? » et je fignole les derniers détails quand la cérémonie commence…
Il ne me reste plus qu’à installer les centres de tables sur les tables dans la tente, après être allée me changer à l’hôtel.

Je reviens pomponnée(car je participe à la fête), prête à installer tout ça pendant le cocktail autour de la piscine, ça me prend encore un peu de temps mais grâce à l’aide de quelques invités je FINIS et peux enfin profiter de la soirée!

Les mariés sont ravis de leur cérémonie, le cadre est magnifique, et tout le monde s’amuse: un photobooth, des jeux, sont organisés pendant que les vidéastes font des interviews des convives. L’ambiance est là et le mélange des cultures rend l’atmosphère très enrichissante. Nous passons à table et ouvrons le diner par un verre de saké  pour porter le toast aux mariés. Le repas est délicieux et ponctué de discours ou animations tous plus émouvants les uns que les autres..

Pour le dessert, l’orage éclate au dessus de la tente et tout le monde se dirige vers la villa sous des trombes d’eau, pour la première danse des amoureux. Jje note que la plupart embarquent les centres de tables, je suis ravie que mes créations profitent aux convives! Champagne et pièce montée se dégustent sur la terrasse pendant qu’on se trémousse sur des airs bien connus,  jusqu’à ce que la fatigue me rappelle et que je m’esquive..

Je reviens vers 10h le lendemain pour tout nettoyer, et prendre le petit dej’ une fois tout rangé avec les mariés et leurs proches.. Je passe ma dernière heure dans la cuisine pour profiter d’Aïcha et Mickael, les employés, avant de partir; la mère de Patrick m’offre une étole magnifique pour me « remercier »;  je sens mon enthousiasme d’avoir été si bien entourée, se remplacer par une particulière nostalgie à les quitter! Un ami de Pat me raccompagne à l’aéroport et malgré de si belles rencontres, j’ai hâte de retrouver mon chez moi..

Décoration de tables de mariage

Certes, votre mariage est l’occasion de célébrer le plus beau jour de votre vie et de celle de votre Jules avec vos proches. Mais il ne vous viendra pas à l’idée de les recevoir sur un coin de table de camping (à moins que..?)

Voici quelques idées pour réussir la décoration de vos tables de mariage.

La table de mariage est un des éléments le plus important de votre réception. Vous ne devez donc pas rater sa décoration.

♥ Quelques bases à rappeler : la décoration de mariage doit constituer une unité, les tables doivent donc être assorties au thème et au décor choisi pour la réception, afin de créer une atmosphère. Harmonisez les couleurs (2 ou 3 maxi), les matières, les fleurs, la vaisselle et les objets. La table ne sera pas la même pour un thème Marie-Antoinette,  Hippie chic ou Western.La décoration
♥ La forme de la table, ronde, carrée ou rectangulaire a son importance. Adaptez les chaises aux tables : à médaillon pour un thème Marie-Antoinette ou Ballet, des bancs pour un thème Champêtre, colorées en jaune ou en mauve pour un thème Provence, etc.

♥ La nappe : vous faudra-t-il des nappes ? Certains thèmes peuvent aisément s’en passer : table en bois brut pour un thème Nature, une nappe brodé de dentelle pour un thème Shabby ou Bohème, une nappe en organdi orange pour une table Bollywood, etc.

♥  La vaisselle : en plastique colorée pour un thème années 50, des verres en cristal et un service en porcelaine pour un thème classique, Romantique ou Bohème, un service en faïence bretonne pour un thème Bretagne, des verres de Murano pour un thème Venise, ou simplement des feuilles de palmier tressés pour un thème Hawaïen, etc.

Le marque-place
Placez des étiquettes, objets ou escort cards à côté des assiettes, vos marque place doivent guider vos invités et s’intégrer à votre thème de mariage par leur couleur et par leur forme. Pour un esprit nature, optez pour des végétaux ou des minéraux : fruits, légumes,  petites bûches, bambous, sachets de semis, graines pour oiseaux, baby trees, galets, coquillages, bouteilles de sable, etc. Les gourmands se régaleront de bonbons, sucres, mignardises, chocolats, pommes d’amour, confitures, et autres plaisirs acidulés. Collez au plus près de votre thème de mariage : clés anciennes, mouchoirs de dentelle, miroirs baroquse pour des thèmes rétro, un fer à cheval pour un thème western, une boule de Noël pour un thème hivernal, un moulin à vent pour un thème Fête Foraine, etc..  Lire aussi : DIY : un marque place gourmand

Le centre de table
Il est assorti à votre plan de table et à vos marque-place. Le centre de table est souvent une illustration visuelle du nom de table. Pour une  « table Macaron » sur un thème de Mariage dessert, le centre de table sera un plat de macarons de toutes les couleurs. Vous pouvez également placer des fleurs, de la vaisselle, des objets, des fruits, des légumes, etc… Lire aussi : Décoration de mariage : Les Centres de Table sans fleurs

Les noms et numéros de table
A vous de choisir. Selon votre thème, votre décoration et votre inspiration, vous pouvez optez pour l’une ou l’autre solution. Si vous avez des difficultés à trouver des noms pour chacune des tables de mariage ou si vous organisez une grande réception avec 150 ou 200 invités, adoptez les numéros de table. Les numéros de tables s’inscrivent aussi bien sur des fruits que dans un cadre baroque, une plaque en  plexiglass ou sur un portrait à la silhouette. Lire aussi : DIY : 5 idées de numéros de table

Les menus
Vous pouvez présenter des menus tout simples qui font écho à votre faire-part de mariage ou à vos numéros de table, ou optez pour des menus plus fantaisistes. Placés en centre de table ou sur les assiettes, ils peuvent même se confondre avec des marque-place. Si vos tables sont petites et déjà bien occupées, préférez un menu en entrée de salle.

Contrairement à l’idée reçue, le menu offre également un grand choix de présentation : placez une  grande feuille d’arbre de style catalpa sur laquelle vous fixerez un menu, ou sur une branche de cerisier en fleurs, dans un esprit nature. Pour les adeptes du Home Made, fixez ou mieux encore, cousez le menu sur un tissu, une étole, coussins d’aiguilles, coussins de porte, poupées, rubans, ballon à gonfler,  boutons, etc.  Plus classique, mais tout aussi beau : un éventail, une carte maritime, une ardoise, une bouteille,  etc.

Les bougies

En centre de table, en marque-place ou en simple lanterne décorative, la bougie à encore et toujours sa place sur la table de mariage. (Petit bémol pour les tables d’enfants, bien évidemment !).Un dernier conseil : pour que vos tables de mariage soient parfaites, évitez la surcharge, vous risqueriez d’obtenir l’effet inverse à celui souhaité. Lire aussi : Décoration de mariage : Les erreurs à éviterVisuels © Weinstein Grajeda Wedding

Exemples:

– Voici une table tout en pureté et transparence que j’imagine volontiers pour un mariage d’hiver moderne. Sur le chemin de table en toile de jute surpiquée de fil bleu canard se succèdent des vases blancs Ikea accueillant des craspedias, branchages et orchidées, ainsi que des photophores et bougeoirs en verre.

Sur les assiettes en verre également, les serviettes blanches entourées d’un porte-serviette assorti au chemin de table sont décorées d’un branchage et d’une fleur de craspedia. Simple et élégant !

– Un décor de conte de fée pour ce mariage très girly en blanc et violet : des cages à oiseaux, de la lavande pour décorer les chaises, de jolies tartes individuelles à offrir aux invités et surtout… ces vases qui tombent du ciel !

(Article rédigé à partir de http://www.mariageschics.com/)

 

Un mariage Arc-en-Ciel

Que diriez-vous d’un arc- en-ciel pour illuminer votre mariage ? Adoptez-le en thème de mariage, histoire de voir la vie en couleurs le jour J !

Le lieu de réception
Choisissez comme lieu de réception un parc, un jardin ou une galerie d’art pour célébrer votre mariage dans une ambiance festive et colorée.

Les tenues de mariés
Optez pour une robe de mariée blanche et vaporeuse, et complétez votre tenue avec des accessoires aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Proposez à vos demoiselles d’honneur de porter chacune l’une des sept couleurs.

A la sortie de la cérémonie, prévoyez des machines à bulles.

La décoration de mariage
En guise de décoration de mariage dressez de beaux voilages aux couleurs de l’arc-en-ciel à l’entrée. Disposez un peu partout des ballons et des moulins à vent multicolores. Ajoutez des machines à bulles.  

Dressez une nappe blanche sur laquelle vous disposerez de la vaisselle colorée et des bonbons aux couleurs de l’arc-en-ciel en centre de table.

Optez pour les numéros de tables en verre ou en plastique transparent.

En guise d’urne de mariage, un parapluie arc-en-ciel renversé.

Inscrivez les menus sur des éventails à main aux formes chantournées en adoptant une couleur par table.

En guise de marque-place, des petits pots colorés en alternant les couleurs dans le sens de l’arc-en-ciel  (rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet ) ou des bonbons multicolores. Vous pouvez également placer un voile coloré au dos des chaises blanches.

Installez un buffet de candy bar, un bar tutti frutti.

Le plan de table
En guise de plan de table, créez des nuages blancs et faites pendre des gouttes d’eau de différentes couleurs correspondantes à celles de l’arc-en-ciel. Inscrivez les noms sur les gouttes d’eau. Ou tout simplement installez des petites cordes et accrochez-y des cannes à sucres multicolores avec des petites étiquettes portant les noms des invités.

Animations de mariage
En guise d’animations, créez un arbre à empreintes, une fresque, un atelier photo et un livre d’or. Ajoutez des crayons de couleurs, de la peinture ou des feutres pour permettre à vos invitez de laisser un message. Vous pouvez proposer un jeu du sucre avec des petits papiers aux sept couleurs de l’arc-en-ciel.

Invitez vos invités à créer un arc-en-ciel. Pour cela il vous faut : un plat rectangulaire rempli d’eau, une lampe de poche, un miroir, une feuille blanche. Placez le miroir de biais au bout du plat, en partie dans l’eau. Éclairez l’eau à l’aide de la lampe de poche de manière à ce que le faisceau lumineux frappe la partie du miroir qui est recouverte d’eau. Tenez la feuille de papier devant le miroir pour capter la lumière réfléchie par le miroir. Un arc-en-ciel apparaît sur la feuille blanche.

Cadeaux d’invités
Offrez à vos invités des petits cornets de Smarties (en éliminant les couleurs qui ne font pas partie de l’arc-en-ciel), des sucettes, des crayons de couleurs, des écharpes pour l’hiver ou des lunettes de soleil multicolores.

(Article écrit par I. Abellan, sur http://www.mariageschics.com/)

Bien choisir son Bouquet de Mariée

Le bouquet de mariée est l’un des accessoires indispensables à la mariée le jour J. Même s’il apparaît comme classique, le bouquet de mariée a su évoluer et surfe même sur les tendances. Et si vous ne souhaitez pas vous tromper ou faire d’impaires, il y a un certain nombre de points à prendre en considération afin de bien choisir son bouquet de mariée. Faisons ensemble le tour de la question…

Bien choisir la forme de son bouquet de mariée
En 2011, le bouquet de mariée pourra être en fleurs fraiches, en origami ou en boutons. Mais comme pour les autres accessoires, il se doit d’être trendy ! En forme d’éventail, sac à main, bourse, cornet, etc, le bouquet de mariée se veut original et créatif. Un seul mot d’ordre : innovez et surprenez vos invités !

Bien choisir la taille de son bouquet de mariée
Ne perdez pas de vue qu’un bouquet de mariée, s’il est composé de fleurs fraiches, est fragile, il sera mis à contribution toute la journée et beaucoup manipulé.  Préférez un bouquet de mariée à encombrement réduit, facile à porter par la future mariée et qui tiendra le choc, surtout si vous souhaitez l’offrir ou au contraire le conserver le plus longtemps possible. Les bouquets de mariée ronds et bien serrés, retenus par des rubans par exemple, sont souvent prisés par les mariées et les fleuristes pour ces raisons.

Bien choisir les fleurs qui composent son bouquet de mariée
Evitez les fleurs trop fragiles, qui tâchent ou qui ont de fortes odeurs. N’oubliez pas que vous l’aurez sous le nez une très grande partie de la journée, si l’odeur vous incommande, gare aux migraines ! Au niveau des couleurs, optez pour la couleur dominante de votre mariage ou de vos accessoires de mariée. Par exemple, si vous portez des chaussures roses, privilégiez un bouquet de la même couleur.

Bien accessoiriser son bouquet de mariée
Et oui, un bouquet de mariée mérite lui aussi d’être accessoirisé, vous allez devoir l’agrémenter ! Avec des broches, des boutons, des rubans, des perles, du tulle… vous n’aurez que l’embarras du choix !

(Article d’I.Abellan, de http://www.mariageschics.com/)

Des bouquets inventifs pour mariées Originales

Sélection de boutiques pour bouquets immortels sur ETSY: Feutrine, soie, papier, plumes, perles, bijoux ou encore fleurs naturelles séchées, il existe de nombreuses matières susceptibles d’être utilisées pour créer un joli bouquet immortel que vous pourrez garder toujours. Les différentes … Lire la suite

« Ines et Abou », clip de vie par FishaïeMédia

Un regard, un instant, des images qui défilent, et beaucoup d’émotions…
L’équipe de FM vous propose un support original et de qualité, pour des souvenirs d’exception…

Je vous ai mis celle-ci car elle me touche par sa poésie, son intimité, sa lumière…et parce que j’aime bien les gens qui sont dedans 🙂

Vous pourrez en découvrir bien d’autres sur Vimeo.

Pour tous les évènements d’une vie, n’hésitez pas à me, ou les contacter pour toute information ou demande de clip.

GAP Champs-Elysées

Juste une brève description sur mon passage dans le Mass Market^^

Après mes 2ans en alternance à Monoprix comme déco-étalagiste, j’en étais partie à la fin pensant trouver vite un poste ailleurs, histoire de « voir autre chose »..

Seulement le marché en IDF est bien bouché (concentration des écoles de Déco/Merchandising) j’ai donc vite compris que ce ne serai pas si simple de trouver un poste. Je m’abonne à toutes les alertes mail possible pour trouver, mais rien de valable..Je passe des entretiens mais rien n’aboutit. Logique quand on constate être une dizaine, voire plus, sur la liste des profils retenus après la « sélection mail » à nous présenter à notre 1er entretien… On comprend vite qu’il va falloir jouer des coudes pour se faire une place!! Le hic: je n’aime pas la compétition et suis plutôt angoissée en face d’une inconnue qui me dévisage avec un regard incquisiteur, me demande mes défauts, mes qualités, ce que je peux apporter à leur goulag capitaliste……et blaaa..bla….bla?) dans un bureau beaucoup trop calme. Je me décourage au fil du temps…….

Mon ancienne tutrice de Monop, Marie, me propose de venir l’aider une semaine sur 2 (plus par service que par nécessité) et j’accepte évidemment, »c’est mieux que rien »…et aujourd’hui je pourrais même dire « c’était trop bien! »  On est autonomes, à l’écart dans notre petit atelier. Je m’occupe principalement des vitrines, sympa quand on connait tout le reste de nos tâches (affichage, balisage de l’étage alimentaire..) Bref, je continues de chercher car pour vivre, un 50h/mois c’est léger.

Je reçois un appel de GAP apès avoir postuler en ligne, qui me demande de me présenter à un rdv. Là, encore, on est très nombreux, mais il y’a plusieurs postes pour différents magasins. Surprise! On passe tous en même temps, genre d’atelier de l’embauche, où on se présente ainsi que notre Book (tout frais de l’année d’avant mais très « scolaire » avec le recul) devant d’autres personnalités, le regard du jugement s’impose.. on est pas toujours très à l’aise.

Je tente de me démarquer en étant très participative et ça marche. Prochain rdv à la boutique d’une chouette galerie parisienne peu après. Là-bas ce fut l’épreuve « technique ». Mission : composer des silhouettes pour plusieurs mannequins, repasser, les habiller, accessoiriser, préparer la vitrine ou le podium..Fastoche! Mais épuisant, stressant.. En tout cas, je passe encore le level de dessus. Je suis prise. On me propose le Flagship GAP des Champs-Elysées, BINGO.

Je re- quitte Monop’ et commence avec GAP.

Le concept chez eux c’est de commencer par d’autres magasins pour se former, mais aussi pour devoir faire preuve de 3fois plus d’adaptabilité! ça a commencer à se corser. Je n’étais pas sensible au concept Merch un peu trop tirer par les cheveux, ni à leur langage d’Américain, ni au produit, et c’est toujours plus facile de travailler quelque chose qu’on connait. Les nouveaux visages n’étaient pas le soucis, mais j’ai eu du mal à trouver ma place et mon timing. Magasin de Rivoli, pendant 2 semaines, et celui de rue de Rennes.

J’arrive enfin à celui des Champs. Je suis vite mise dans le bain, mais je NAGE! 4 étages à s’apprivoiser et à grimper pour un oui pour un non, une équipe de 5 merchs et une organisation confuse! On me met là dessus – on me demande autre chose 5min après etc.. J’essayais vraiment d’y trouver une logique jusqu’au jour où j’ai rendu les armes, à l’intérieur.

On a besoin de moi pour les vitrines, cool c’est ce que je préfere! Je suis avec 2 autres »visuels » et on m’attribut le repassage… ok.  Pendant ce temps elles doivent organiser l’espace avec les éléments déco,  « construire » la vitrine. Lorsque je reviens rien n’est vraiment près et ça semble confus et laborieux: elles étaient en fait en train d’improviser, sans plan réalisé en amont. Bref, le temps passe et elles balladent mes mannequins ce qui commence réellement à tout froisser…jusqu’à ce qu’on me demande de re-repasser la plupart des vêtements! J’ai bouilli. Je rentre décontenancée le soir chez moi, cogite, pèse les pour ,les contre.. bon salaire, CDI.. Mais à l’autre bout de Paris, musique bien trop forte, les touristes qui me prennent de haut, et cette confusion..

Je suis partie quelques jours plus tard, avec des acquis en plus et en sachant un peu mieux ce que je voulais…pas!!